Share

News

Y/Project and "les affinités électives de Glenn Martens"

Via Madame Figaro

Photography Gaëtan Bernard Text Marion Dupuis

120917 mmelefigaro 1
GLENN MARTENS AIME...

BRUNO PIETERS CRÉATEUR DE MODE ET FONDATEUR DE HONEST BY

“Nous nous sommes rencontrés à l’Académie royale des beaux-arts d’Anvers, où il était professeur. Pour moi, c’était une grande star de la mode, un exemple à suivre. Ses collections étaient d’une rigueur, d’une beauté et d’une créativité incroyables, construites comme des oeuvres d’art. J’ai commencé à l’aider sur sa marque et il m’a beaucoup soutenu. C’est grâce à lui que j’ai pu lancer Glenn Martens avant de reprendre les rênes de Y/Project.
Aujourd’hui, nous envisageons une collaboration entre Y/Project et Honest By, son site d’e-commerce qui propose un prêt-à-porter coresponsable, avec une transparence totale sur la provenance des modèles.”

URSINA GYSI STYLISTE

“Je suis très famille. Depuis le début de ma carrière, je travaille avec les mêmes personnes, des amis. C’est le cas d’Ursina. La première fois que je l’ai vue, j’ai été impressionné par sa beauté et sa façon si personnelle de s’habiller. J’habitais alors un trente-mètres-carrés à Belleville avec deux colocataires, et elle passait souvent dîner chez nous. Quelques années plus tard, je l’ai rencontrée pour le stylisme de Y/Project. Pendant les périodes de folie des pré-défilés, elle reste calme, sereine, ouverte. Elle apporte un esprit réaliste et sexy, ainsi qu’un mélange d’histoires inattendues  qui correspond totalement à la marque. Nous sommes devenus un vrai binôme, et je ne pourrais imaginer travailler sans elle.”

ARNAUD LAJEUNIE PHOTOGRAPHE

“Je cherchais un photographe pour ma marque, Glenn Martens, et on m’a recommandé Arnaud. Il n’avait aucun lien avec le milieu de la mode, il avait fait Sciences Po et sortait tout juste de l’école des Gobelins. Son travail sur l’image était beau, élégant et sophistiqué. Arnaud est un intello qui lit beaucoup, visite les musées et s’inspire d’autres univers. En deux jours, nous sommes devenus amis. Nous avons grandi ensemble. Aujourd’hui, il est demandé partout, c’est une star. Normal : il a un regard unique qui rend chic tout ce qu’il shoote et qui colle bien avec l’opulence street de Y/Project.”

SAMUEL DRIRA COFONDATEUR DU MAGAZINE “ENCENS”

“Il faisait parti du jury de ma dernière année à l’Académie d’Anvers. C’est lui qui m’a trouvé mon premier travail à Paris chez Jean Paul Gaultier. Il a été le styliste de la marque de Bruno Pieters, a travaillé avec Christophe Lemaire chez Hermès ou Damir Doma, a été directeur artistique de Nehera. Il a surtout fondé le magazine “Encens”, la bible de toutes les maisons de mode.
Il a un goût sublime et une connaissance encyclopédique de la mode. Il mélange de façon unique les pièces et les époques avec une esthétique chic, sobre, épurée. Il a toujours suivi mon travail avec une gentillesse exquise.”

 

GLENN MARTENS VU PAR...

BRUNO PIETERS

“Quand j’enseignais à Anvers, j’ai tout de suite repéré son style unique et son talent pour la coupe. Je le trouvais mature pour son âge, passionné par les techniques de haute couture et par l’histoire. En 2010, je lui ai demandé de dessiner la première collection de mon projet Honest By. Puis je l’ai suivi sur sa marque et sur Y/Project. Glenn est un bourreau du travail et un puit de créativité. Il n’est pas juste un créateur dans le vent, il va vraiment compter dans l’histoire de la mode.”

URSINA GYSI

“Avec Glenn, nous sommes sur la même longueur d’onde quand nous travaillons sur les silhouettes et l’esthétique d’une collection. L’idée est de mélanger les références, sans nostalgie, dans un esprit contemporain et novateur.
J’aime travailler avec lui, il est généreux, joyeux et intelligent. Il a un sens incroyable de la construction.”

ARNAUD LAJEUNIE

“Glenn, c’est de l’énergie pure. C’est un vrai créateur, flamboyant (mais pas futile), profond et solaire. Nous avons les mêmes affinités créatives, et nos procédés de travail sont très ressemblants. Nous mixons de multiples références. Avec Ursina, nous créons tous les trois un langage visuel pour Y/Project, où tout s’entremêle harmonieusement.”

SAMUEL DRIRA

“À Anvers, j’avais été impressionné par sa maturité. Il avait travaillé des pièces en organza qui s’emboîtaient, dans un esprit très couture: on pouvait voir toute la structure du modèle. C’est encore ce qu’il fait aujourd’hui, dans un esprit plus urbain. Je suis toujours fasciné par la construction de ses vêtements. Et par le fait que, malgré son talent reconnu, son succès et son prix de l’Andam cette année, il reste égal à lui-même et remercie encore les gens qui l’ont suivi depuis ses débuts.”

 

Highlighted articles